Le 03 juillet se sont tenu les deuxième rencontres « Associations – société civile » organisée par la Diair réunissant près d’une centaine de personnes. Alain Régnier, était entouré de Sylvain Mathieu, Délégué interministériel à l’hébergement et à l’accès au logement, et de Julie Bouaziz et Agnès Reiner de la Direction générale des étrangers en France (DGEF – ministère de l’Intérieur) pour ouvrir cette matinée de travail.

Un mois après la tenue du Comité Interministériel à l’Intégration (CII), cette matinée d’échanges a été l’occasion de présenter les principales mesures retenues par le CII qui seront mises en œuvre dans le cadre de la Stratégie nationale pour l’accueil et l’intégration des réfugiés : formation linguistique, dispositifs d’accès au logement, développement de projets pour accès à l’emploi etc.

Ce temps d’échanges a également permis de travailler avec les associations à deux démarches initiées par la Diair : la réflexion sur les outils à créer au sein des fabriques du Lab’R et la participation des personnes réfugiées. Dès septembre, cette dernière démarche débutera : la politique en faveur des réfugiés doit se faire avec eux, pour que nos propositions répondent aux défis de l’intégration !

 

La participation des réfugiés

 

La délégation place les personnes réfugiées au cœur de son action et c’est pourquoi nous lançons “la fabrique citoyenne”, des ateliers de prise de parole des réfugiés pour impacter les politiques publiques.

Afin de mener à bien ce travail participatif, nous avons demandé aux associations leur avis sur cette démarche et leurs recommandations sur la façon de la mettre en œuvre.

Tous ont dit la nécessité d’être le plus inclusif possible en accueillant des participants de toutes nationalités, parcours et genre et surtout d’inscrire cette démarche à l’échelle du territoire pour rendre compte de la diversité des expériences vécues. Plusieurs associations se sont déjà proposées pour proposer cette démarche participative aux réfugiés qu’elles accompagnent.

 

Le Lab’R et ses « fabriques »

 

 

Au-delà de la « participation des réfugiés » évoquée ci-dessus, le Lab’R qui s’organise autour de 3 concept-actions que sont la plateforme numérique « Agi’r », « l’Agora » et les « Fabriques », entend associer pleinement le monde associatif à ses activités.

Ces « Fabriques » sont des groupes de travail innovants réunissant un panel d’acteurs diversifiés avec un thème précis et sur un objectif défini. Le but est bien d’offrir des outils et des actions concrètes à destination des personnes réfugiées et les Fabriques sont pour les associations -et les initiatives individuelles- un lieu de rendez-vous incontournable.

La matinée du 3 juillet était donc l’occasion de mettre en chantier le Lab’R avec quatre ateliers qui ont dégagé quatre thématiques potentielles des Fabriques de la rentrée. C’était là l’occasion de présenter la démarche plus en détails et de recueillir les premières observations des acteurs associatifs.

 

Rendez-vous à la rentrée

 

Suite à ces 2èmes rencontres et dans les prochaines semaines, l’équipe de la Diair travaillera à la mise en œuvre opérationnelle de ces projets pour pouvoir proposer dès la rentrée un programme d’actions concrète et améliorer les parcours d’intégration des personnes réfugiées.

Les associations seront consultées dans les prochains jours par voie électronique pour nous faire part chacune spécifiquement de ses souhaits ou suggestions.

 

A votre écoute

 

Si vous aussi vous souhaitez prendre part à ces démarches, ou si « vous avez des choses à nous dire », nous sommes à votre écoute et recevrons vos messages à l’adresse : contact-diair@interieur.gouv.fr