Cet article fait partie d’un témoignage croisé sur l’accueil et l’intégration de réfugiés réinstallés à Lalizolle. Vous pouvez retrouver le témoignage du maire et celui de Viltaïs qui accompagne les familles.

Monsieur et Madame Tano-Djollo sont arrivés en France en février 2018. De nationalité centrafricaine, ils ont vécu à Lalizolle dans l’Allier pendant les 4 premiers mois suivant leur arrivée, et vivent maintenant à Montilly, dans le même département, avec leurs enfants. 

Comment s’est passée votre arrivée en France ? 

Marie-Thérèse témoigne : “J’ai ressenti plein de choses. J’étais vraiment contente surtout pour ma santé”. Elle ajoute qu’elle était également “très heureuse pour les enfants, ils vont pouvoir faire des études et aller dans de grandes écoles.” Elle a eu aussi des moments d’inquiétude, “J’étais contente mais j’avais peur de cette nouvelle vie, on nous a vite rassurés. Je savais qu’ici personne ne nous ferait du mal.”

Eugène son mari complète : « On nous a très bien accueillis, la maison était belle et il y avait un jardin pour les enfants”

Ensuite nous abordons ses projets dans les mois à suivre.

Marie-Thérèse explique : « Après mon opération du dos, je vais chercher activement du travail. Je m’occupe de la maison et des enfants pour le moment ».

Eugène, lui « va travailler tous les jours. Une agence d’interim me trouve beaucoup de missions : dans le bâtiment, la construction et aussi en usine. Et je vais bientôt commencer une formation pôle emploi pour passer le permis. »

La qualité de vie de la famille s’améliore, comme nous le confie Marie-Thérèse : « nous avons acheté des choses pour la maison : un tapis, une table basse et une imprimante. C’est grâce à nos économies.”

« Je vais continuer à décorer ma maison, maintenant je suis chez moi ! »

Aller au contenu principal