L’Association française des banques (AFB) a organisé le 8 novembre un chaleureux événement de remise d’attestation de réussite à 14 personnes réfugiées qui ont suivi une “préparation opérationnelle à l’emploi” collective dans les métiers de la banque.

Initiée par le Medef et financée notamment par la fondation Total et l’Opcabaia (organisme collecteur paritaire des fonds de la formation professionnelle des Banques) cette formation a été assurée par WintegreatQuilotoa (Marketing de soi et communication), Audace (devenir un salarié entreprenant), le CFPB (Centre de formation des professions bancaires) et Bassel Sibai (Senior consultant freelance / réfugié Syrien).

La prochaine étape de ce parcours est la signature d’un contrat de professionnalisation auprès de différentes banques, vers trois types de métiers : commercial, informatique et de conformité (prévention des risques bancaires).

La qualité des stagiaires et de leur motivation a été soulignée, ainsi, pour la plupart, que la nécessité de progresser en français.

L’AFB entend inscrire cette opération dans une stratégie de ressources humaines à intensifier mais en ayant le souci de bien préparer l’organisation de la formation puis du recrutement.

La réactivité de Pôle emploi a été saluée par les organisateurs.

Lors de son intervention, Said Issack, Conseiller emploi-formation à la Diair, a appelé les participants a se faire des relais d’opinion dans leur profession pour l’emploi de personnes réfugiées, en s’appuyant prioritairement sur les compétences professionnelles reconnues, en plus de l’empathie sans laquelle ce type de formation ne pourrait voir lieu. Il a enfin invité la profession à s’investir dans le mentorat que va développer la Délégation à travers son dispositif “Mento’R”, qui s’adresse à chacun individuellement, en tant que professionnel ou citoyen engagé.

De son côté, le Medef développe des contacts avec d’autres grandes branches professionnelles pour mettre en place ce type de stratégie de ressources humaines.