Dans la poursuite de sa démarche de mobilisation des territoires entamée depuis presque deux ans dès l’origine de la création de la Diair, Alain Régnier s’est rendu le mercredi 06 novembre à Besançon, répondant ainsi à l’invitation du Préfet Joel Mathurin, Préfet du Doubs.

Si l’intégration ne relève pas directement des compétences des collectivités locales, celles-ci disposent cependant de nombreux leviers pour accompagner les personnes réfugiées dans leur parcours d’intégration, notamment et au premier chef dans le domaine du logement ou de la scolarité pour les plus jeunes mais aussi de l’inclusion sociale et citoyenne.

Le délégué interministériel a pu constaté cette forte mobilisation lors des échanges avec les acteurs institutionnels et associatifs du Doubs et a retrouvé l’expression de cette dynamique qui s’exprimée lors d’un moment convivial avec des familles syriennes réinstallées tout comme lors d’une rencontre avec le personnel du CHU de Besançon.

La délégation soutient fortement cette dynamique et c’est dans cet esprit qu’Alain Régnier a proposé qu’une démarche de contractualisation soit engagée pour accompagner les métropoles dans leur action en faveur des réfugiés. A Besançon, une telle démarche est envisagée avec la Ville, et les travaux préparatoires commenceront prochainement pour une signature prévue en 2020.