appel a projet

Organisme

Commission européenne

Date de début

5 novembre 2019

Date de fin

12 mars 2020

Budget

29 M€

Lien

Appels à propositions 2020 « Migration »

La Commission européenne a ouvert le 5 novembre 2019 une série de cinq nouveaux appels à projets sur les migrations, pour des sociétés plus inclusives.

Ces appels portent sur :

  • Une meilleure compréhension des origines et des flux migratoires ;
  • L’intégration des migrants (marché du travail, culture, rôle des communautés locales, cas des enfants, inclusion sociale) ;
  • Les réponses politiques à apporter (gouvernance, coopération internationale, partenariats).

La date limite de soumission des candidatures est fixée au 12 mars 2020.

Toutes les informations sont disponibles, en anglais, ici. Nous vous proposons ci-dessous une première information traduite pour ces appels à projets.

1. « Inclusive and innovative practices for the integration of recently arrived migrants in local communities » // Pratiques inclusives et innovantes pour l’intégration des migrants récemment arrivés dans les communautés locales

Contexte : L’arrivée de migrants contribue à renforcer la diversité démographique, culturelle, linguistique, ethnique et religieuse des villes, banlieues et zones rurales européennes. Cela peut représenter une opportunité, mais aussi un défi si cette arrivée n’est pas pensée et anticipée (comme cela a été le cas en Europe depuis 2014). Le défi consiste à fournir aux décideurs politiques aux niveaux local, régional, national et supranational, aux organisations de la société civile et aux autres acteurs concernés des propositions de mesures efficaces, réactives, souples et adaptées au contexte et à la culture pour promouvoir l’intégration et l’inclusion socio-économiques ainsi que l’accès aux droits et aux services des migrants. Cela comprend des stratégies durables et participatives (participation des citoyens, des acteurs de la société civile, des institutions éducatives et du secteur privé).

Proposition : Les propositions évalueront comparativement l’efficacité des politiques et des pratiques d’intégration dans les principaux espaces d’accueil des migrants dans les communautés locales (des espaces urbains aux zones rurales). L’accès des migrants aux droits civiques et sociaux, aux services et aux équipements sociaux (cours de langue, soins de santé) conformément à leur statut juridique seront évalués, ainsi que l’interaction interculturelle (y compris les aspects liés au genre) et l’adaptation à la diversité accrue de la population. Les propositions doivent également explorer la cohésion sociale, la fragmentation de la société et la manière dont ces aspects sont pris en compte dans les politiques d’intégration des migrants.

2. « Mapping and overcoming integration challenges for migrant children » // Cartographier et surmonter les difficultés d’intégration des enfants de migrants

Contexte : A mesure que l’intégration des enfants réfugiés et migrants dans les sociétés d’accueil devient plus pressante, les systèmes éducatifs sont confrontés à de multiples défis en raison de la diversité culturelle, linguistique et ethnique croissante des élèves, ainsi que des inégalités socio-économiques.

Proposition : Les propositions devront produire des données quantitatives et qualitatives, ainsi que des recommandations politiques sur l’intégration scolaire des élèves issus des cohortes de migrants existantes, des enfants de réfugiés et de demandeurs d’asile, et des mineurs non accompagnés –– y compris ceux qui résident dans des centres d’accueil. Les propositions devront tenir compte de la complexité du parcours des élèves (y compris des enfants issus de l’immigration qui sont résidents de longue durée de l’UE) et devront évaluer les questions liées au sexe, à l’identité, aux résultats scolaires, au bien-être, aux liens entre le domicile et l’école et à la discrimination. Les perspectives ethnologiques, culturelles et anthropologiques devront être prises en compte. Les propositions pourront adopter une approche intégrée, en examinant la façon dont l’accès à un logement adéquat, un niveau de vie décent, la protection contre toutes les formes d’abus et d’exploitation, les soins de santé et le soutien psycho-social, les approches pédagogiques alternatives et les arts affectent la réussite de l’intégration dans les écoles.

3. « Narratives on migration and its impact: past and present » // Les récits sur la migration et leur impact : passé et présent

Contexte : La façon dont nous discutons collectivement de la migration a un impact sur la production de politiques et de réponses pour faire face à ce phénomène. Les récits sur la migration –– que ce soit dans les médias, les discours publics ou politiques –– affectent les processus politiques à travers l’Europe, influencent nos perceptions et ont un effet sur l’intégration des migrants dans nos sociétés. Le défi consiste à comprendre et à expliquer les causes et les conséquences de ces récits en examinant leur construction et en évaluant leurs effets sur les attitudes à l’égard de la migration et sur la société en général.

Proposition : Le rôle et la responsabilité des parties prenantes seront définis et leurs compétences renforcées via l’identification de la responsabilité de chaque partie prenante (décideurs politiques, organisations de la société civile, citoyens et migrants) dans la construction des récits sur la migration.

4. « Sustainable practices for the integration of newly arrived migrants into societies » // Pratiques durables pour l’intégration des migrants nouvellement arrivés dans les sociétés

Contexte :  L’arrivée désordonnée d’un grand nombre de migrants à travers l’Europe depuis 2014 a entraîné une mobilisation exceptionnelle de ressources (souvent fragmentées en de multiples projets à petite échelle et à durée limitée) pour assurer une intégration réussie des migrants dans les sociétés européennes. Des financements ont été mobilisés aux niveaux européen, national, régional et local, ce qui a déterminé un grand nombre d’actions tant au niveau politique que dans le domaine de la recherche. Après cette réponse d’urgence, il est maintenant temps de faire le point sur le travail accompli, de comprendre l’impact des ressources utilisées et de se pencher sur les leçons apprises.

Proposition : Cette action de coordination et de soutien s’appuiera sur des actions et des recherches spécifiques en matière d’intégration des nouveaux migrants dans les sociétés européennes. Elle évaluera les types de pratiques mises en œuvre pour relever les défis de l’intégration découlant de la crise migratoire en Europe au regard des nombreux outils, instruments et actions financés, tant au niveau politiques que de la recherche. Les enseignements tirés des bonnes pratiques comme des difficultés fourniront des recommandations politiques dont l’UE, les gouvernements nationaux, régionaux et locaux pourront s’inspirer pour ensuite partager leurs expériences grâce à des échanges avec toutes les parties prenantes.  Une structure de plateforme en ligne sera développée pour assurer la visibilité européenne.