Avant leur arrivée en France, les jeunes réfugiés ont souvent entrepris des études dans leur pays d’origine, qui ont été interrompues par leur exil. De nombreuses universités françaises proposent des diplômes universitaires (DU) “Passerelles” pour faciliter leur reprise d’études.

Ces programmes courts, en un an, se composent de cours de Français Langue Étrangère (FLE) et de méthodologie, ainsi que d’activités culturelles et civiques. L’objectif est de permettre à ces jeunes réfugiés de reprendre leurs études en France et de s’insérer dans la société française. Au delà de la formation académique, ces D.U sont autant d’opportunités pour les bénéficiaires de renforcer leur pratique du français, de rencontrer d’autres étudiants et d’envisager de nouvelles pistes d’intégration professionnelles.

Pendant la crise sanitaire, les enseignants de ces D.U ont rivalisé d’imagination pour permettre aux jeunes réfugiés étudiants de poursuivre leurs apprentissages, confinés. Ils ont dû réinventer leurs pratiques pédagogiques et ont proposé aux étudiants de nouvelles façons d’apprendre.

Voici quelques exemples des dispositifs mis en place par les établissements ces derniers mois :