Ce jeudi 8 octobre 2020 s’est tenue la troisième édition de l’Agora, la rencontre nationale annuelle des acteurs de l’accueil et l’intégration des réfugiés. Organisée en visioconférence, autour du thème “Le territoire, clef d’une intégration réussie ?”, cette édition n’en fut pas moins un succès avec quelques 450 participants.

Retour sur une journée forte en interactions, débats et prises de décisions, pour laquelle le Délégué interministériel, Alain Régnier, et toute son équipe remercient l’ensemble des participants.

 

Les temps forts

3 ateliers participatifs autour des thèmes suivants :

  • L’impact de la COVID-19 sur l’intégration des réfugiés
  • Les contrats territoriaux d’accueil et d’intégration des réfugiés (CTAIR)
  • La participation des personnes réfugiée

Ateliers animés en collaboration avec des consultants de l’IFRI ainsi que des membres du Lab Archipel et du SGAR AURA.

Lancement de l’appel à candidatures de l’Académie pour la participation des réfugiés

Par la Délégation interministérielle à l’accueil et à l’intégration des réfugiés (Diair), le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et l’Institut français des relations internationales (IFRI).

Le HCR a également publié un rapport concernant l’engagement bénévole des réfugiés et demandeurs d’asile en France, à retrouver ici.

Interventions vidéo

Interventions de Madame Emmanuelle Wargon, Ministre déléguée chargée du logement, et de Monsieur Thibaut Guilluy, Haut-commissaire à l’inclusion dans l’emploi et à l’engagement des entreprises (à retrouver sur notre chaîne Youtube).

Publication de deux rapports du Lab’R

Une étude sur les déplacés environnementaux de Matthieu Porte et une mission de recherche sur l’intégration professionnelle des réfugiés de Frédéric Salin.

Réfugiés.info, une plateforme qui évolue

Mise en ligne d’une nouvelle version plus ergonomique de Réfugiés.info avec des résultats plus clairs, mieux classés, et donc de l’information plus accessible.

Table ronde de haut niveau

Table ronde utour du thème “Le territoire, clef d’une intégration réussie ?”, à retrouver en intégralité sur notre chaine Youtube, avec comme intervenants :

  • Alain Régnier, Délégué interministériel chargé de l’accueil et de l’intégration des réfugiés
  • Renaud Payre, Vice-Président de la Métropole de Lyon
  • Sylviane Tardieu, Conseillère métropolitaine, Conseillère municipale déléguée de Clermont-Ferrand en charge de l’action sociale des familles
  • François Héran, Directeur de l’institut convergences et migrations
  • Juliette Laganier, Directrice Générale du GIP Habitat et interventions sociales
  • Scholastique Mukasonga, Écrivaine

 

Retour sur les ateliers participatifs

Le relevé de décision de l’ensemble de ces ateliers sera publié par la Diair d’ici la fin de l’année. Dans l’attente, vous retrouverez ci-après une synthèse des pistes de réflexion amorcées lors de ces ateliers.

L’impact de la COVID-19 sur l’intégration des personnes réfugiées

Les participants ont identifié les difficultés et bonnes pratiques dans l’impact de la COVID-19 sur la santé mentale, la mise en exergue de la fracture numérique et l’impact sur le travail social, avec notamment les questions de la formation, de l’adaptation des outils et du rôle des tiers. L’importance du lien de confiance a également été mise en avant, entre les réfugiés et les aidants, mais également entre les acteurs de terrain et les services publics. La perte de ce lien a été une expérience difficile, dans ce contexte de crise inédite, et chacun s’emploie aujourd’hui à le reconstruire.

Contrats territoriaux d’accueil et d’intégration des réfugiés (CTAIR), 1 an après

Les CTAIR, contrats territoriaux d’accueil et d’intégration des réfugiés, ont été développés à l’initiative de la Diair dès 2019 et il semblait intéressant de faire un point sur ce dispositif à l’issue de cette première année. L’atelier a ainsi permis de mettre en avant les changements mis en œuvre via ces contrats : expérimentation d’actions innovantes, réalisation d’un diagnostic territorial, meilleure articulation de l’ensemble des acteurs de terrain, etc. Des pistes d’amélioration ont également été suggérées, comme la mise en place d’un contrat pluriannuel, l’élargissement du dispositif aux territoires ruraux ou encore le développement d’un outil de suivi et d‘évaluation.

Vie publique et participation des personnes réfugiées

Si l’Agora a été le lieu de lancement de l’appel à candidature pour la première promotion de l’Académie, beaucoup de questions restent encore en suspens et cet atelier a été l’occasion de recueillir les idées des participants concernant l’opérationnalisation de cette Académie. Ont notamment été soulevées les questions de la barrière de la langue, de la parité femmes/hommes, de la représentativité des régions, ou encore de la mobilité des personnes réfugiées.

 

Merci encore à l’ensemble des participants pour nos échanges riches et fructueux. Un compte-rendu détaillé sera diffusé d’ici la fin de l’année.