L’appel à projets national Fai’r, lancé par la Diair en 2019, puis renouvelé en 2020 et 2021, permet de développer des initiatives favorisant la rencontre entre jeunes vivant en France et jeunes réfugiés âgés de 18 à 30 ans. Sur l’ensemble du territoire national, des acteurs associatifs mettent en œuvre des actions et évènements collectifs ou individuels.

 

Découvrez le projet « Link » développé par each One

Depuis 2015, each One permet aux personnes réfugiées et primo-arrivants de reprendre leur projet professionnel, et aux citoyens de devenir acteurs de cette intégration. Pour que chacun puisse trouver sa place dans la société et exprimer son potentiel.

Comment ? Grâce à des programmes innovants, alliant cours de français, tutorat en anglais, ateliers d’employabilité et de “Vivre en France” et un accompagnement individuel par trois bénévoles (un professionnel et deux étudiants). Des programmes pilotés par une dizaine d’étudiants bénévoles, hébergés dans des écoles ou universités françaises.

Le projet “Link”

Dans le cadre du dispositif Fai’R de la Diair, each One développe le projet “Link”. Parce que c’est au sein des universités et grandes écoles que se construit le futur du vivre ensemble, ce projet vise à animer une communauté de jeunes réfugiés et étudiants engagés au sein des 12 établissements partenaires.

Ce projet a pour objectifs de :

  • Mobiliser et engager 280 jeunes réfugiés et 560 étudiants en 2020
  • Créer des moments de rencontres collectives et individuelles pour cette communauté présente sur 9 campus universitaires : en Île-de-France, à Lille, Rennes, Bordeaux, Aix-Marseille et Dijon.

Malgré la crise sanitaire, eachOne a maintenu ses programmes à distance pour permettre aux personnes accompagnées de continuer à réaliser leur projet professionnel. Les étudiants bénévoles ont su être créatifs et réactifs pour mettre en place des solutions afin de garder le lien avec les participants réfugiés toujours aussi motivés.

Des rencontres dans le cadre de « Link »

Avant la crise sanitaire, les étudiants et les participants réfugiés de Sciences Po Rennes ont pu visiter l’Hôtel de Ville et organiser des repas “internationaux” afin de déguster différentes spécialités culinaires.

À l’ESCP, à Paris, c’est au Musée d’Orsay que se sont retrouvés les étudiants bénévoles et les participants réfugiés pour y découvrir une partie de la culture française. 
Durant le second confinement, de nombreuses initiatives ont été prises pour maintenir le lien entre les bénévoles et les participants : visionnage de films, conseils lecture ou encore partie de Skribbl (Pictionnary en ligne) !

En fin de programme, les étudiants, participants réfugiés, professeurs et tous les professionnels engagés en tant que mentor se sont retrouvés virtuellement pour clôturer en beauté ces 3 mois. L’occasion de revenir sur le parcours de chacun, de célébrer leurs réussites, et de se dire “à bientôt” car ils restent en contact même après leur participation.

Voir les témoignages des personnes accompagnées par each One