Le comité de pilotage semestriel du dispositif CTAIR s’est tenu aujourd’hui le 06/05/2021, en présence du Délégué Interministériel à l’accueil et à l’intégration des réfugiés Alain Regnier et d’Anne Brosseau, adjointe à la directrice de l’intégration et de l’accès à la nationalité (DIAN – DGEF). L’occasion de faire un point sur trois années de politique contractuelle et de présenter “Territoires d’intégration”, nouvelle vision globale de la politique contractuelle concernant primo-arrivants et réfugiés.

Initiés par la Diair en 2019, les contrats territoriaux d’accueil et d’intégration (CTAIR) sont signés conjointement par des collectivités territoriales et préfectures afin de mettre en œuvre des actions à l’attention des personnes réfugiées.

 

Contractualisation contemporaine et collaborative

La Diair a souhaité inscrire cette contractualisation dans une démarche souple et contemporaine qui s’appuie sur un diagnostic de territoire partagé. Elle permet aux villes et aux métropoles de choisir avec la Diair des actions nouvelles, concrètes et innovantes qui répondent aux besoins locaux et s’articulent avec celles déjà existantes.

Les contrats signés avec ces territoires permettent de renforcer la politique d’intégration au niveau local et de mieux articuler le travail des acteurs de terrain institutionnels et associatifs.

 

2021 : “Territoires d’intégration” et la poursuite de la contractualisation

Depuis son lancement, 11 territoires métropolitains se sont engagés dans la démarche de contractualisation CTAIR proposée par la Diair : Brest, Dijon, Lyon, Grenoble, Nantes, Toulouse, Rennes, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Nancy et Strasbourg.

 

En 2021, ce chiffre est porté à 18 grâce à l’implication de nouveaux territoires. Les villes de Marseille, Tours, Besançon, Poitiers et le Havre et les métropoles de Rouen et de Montpellier se sont ainsi engagées auprès du délégué interministériel à signer un contrat en 2021.

L’année 2021 marque aussi le rapprochement entre les dispositifs de la Diair et ceux de la Direction générale des étrangers en France (DGEF) en matière de partenariat avec les collectivités. “Territoires d’Intégration” met en route une nouvelle démarche de l’Etat déclinée en contrats et projets territoriaux d’accueil et d’intégration (CTAI/PTAI).

Concrètement, ce nouveau dispositif permet aux collectivités qui le souhaitent d’élargir leur CTAIR au public des étrangers primo-arrivants.

 

Aller au contenu principal