Volont’R, le programme de Service civique pour l’accueil et l’intégration des réfugiés

Volont’R fédère et accompagne les organismes d’accueil qui proposent des missions de Service civique à des personnes réfugiées ou auprès de personnes réfugiées.

Le programme Volont’R permet de mobiliser 2 000 jeunes en proposant, d’une part, à 1500 jeunes citoyens âgés de 18 à 25 ans de s’engager dans une mission de Service civique en faveur des réfugiés et d’autre part à 500 jeunes réfugiés en mission de Service civique adaptée à leur situation, de faire l’expérience de la citoyenneté et de l’engagement. Ces missions durent en moyenne 8 mois et le volontaire bénéficie d’une indemnité de 580€ par mois.

Le programme Volont’R fait l’actualité

Les résultats de l’appel à projets « Volont’R », grand programme de Service civique pour et avec les réfugiés.

Les résultats de l’appel à projets « Volont’R », grand programme de Service civique pour et avec les réfugiés.

Le 26 octobre 2018 lors de la première journée de mobilisation en faveur de l’intégration des personnes réfugiées organisée par la Diair, eut lieu le lancement du Grand programme de Service Civique « Volont’R ».
Retour sur cet évènement, qui a regroupé Messieurs Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Intérieur, Gabriel Attal, secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, la Délégation interministérielle pour l’accueil et l’intégration des réfugiés (Diair) et l’Agence du service civique.

lire plus
[INTERIEUR.GOUV.FR] Appel à projets 2019 – Actions en faveur de l’intégration des personnes réfugiées

[INTERIEUR.GOUV.FR] Appel à projets 2019 – Actions en faveur de l’intégration des personnes réfugiées

Annoncé à l’été 2017 dans le plan d’action pour garantir le droit d’asile et mieux maîtriser les flux migratoires, un délégué interministériel chargé de l’accueil et de l’intégration des réfugiés a été institué auprès du ministre de l’Intérieur en janvier 2018. Celui-ci a pour mission de mettre en œuvre le pilotage de la politique d’accueil et d’intégration des réfugiés définie dans une stratégie validée lors du comité interministériel à l’intégration le 5 juin 2018.

lire plus

FAQ – Questions fréquemment posées

Qu’est-ce que Volont’R ?

Volont’R est un grand programme de service civique lancé le 26 octobre 2018 par la délégation interministérielle pour l’accueil et l’intégration des réfugiés (DIAIR) et l’agence du service civique (ASC).

Ce programme est double car il s’adresse :

  • Aux jeunes. L’engagement de service civique dans le cadre du grand programme « Volont’R » offre la possibilité à tout jeune entre 18 et 25 ans (ou jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap) de mener des missions auprès des personnes réfugiées.
  • Aux jeunes réfugiés. Toute personne réfugiée entre 18 et 25 ans (ou jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap) peut s’engager dans une mission de service civique. Les missions de service civique proposées aux réfugiés concernent prioritairement des activités liées à la culture, au sport etc. pour permettre une immersion dans la société française. Afin que la maitrise de la langue française ne soit pas un obstacle à l’engagement citoyen, les volontaires-réfugiés mènent des missions adaptées et suivent des cours de « français-langue étrangère » hebdomadaires tout au long de leur engagement.

Télécharger la convention cadre de Volont’R — [PDF 1,7 Mo]

 

Pourquoi Volont’R ?

La DIAIR souhaite accompagner le changement de regard des jeunes sur les migrations et favoriser l’intégration des réfugiés dans la société française à travers des missions de service civique. En permettant la rencontre entre la société française et les réfugiés, l’expérience citoyenne de service civique permet de faire tomber les clichés et les appréhensions.

Quels sont les objectifs de Volont’R ?

Ce programme permet de mobiliser 2000 jeunes en proposant d’une part à 1500 jeunes citoyens français de 18 à 25 ans de s’engager dans une mission de service civique en faveur des réfugiés et d’autre part à 500 jeunes réfugiés en mission de service civique adaptée à leur situation, de faire l’expérience de la citoyenneté et de l’engagement.

Quel est le calendrier de Volont’R ?

Le programme Volont’R a été officiellement lancé le 26 octobre 2018 au Conservatoire National des Arts et Métiers. Pour plus d’informations, voir la page Volont’R et Mento’R

D’un point de vue opérationnel, « Volont’R jeunes » est déjà actif. « Volont’R réfugiés » sera opérationnel en février 2019.

Les organismes qui souhaitent rejoindre le programme doivent adresser leurs projets au plus tard le 15 janvier 2019 à minuit.

 

Je souhaite prendre part au grand programme Volont’R, comment faire ?

Le grand programme Volont’R réunit les signataires de la convention cadre. Téléchargez ici la convention cadre de Volont’R.

Si vous souhaitez y prendre part, vous pouvez vous signaler auprès à la délégation interministérielle à l’accueil et à l’intégration des réfugiés en écrivant à cette adresse : contact-volontR@interieur.gouv.fr

Postulez à l’appel à projet Volont’R sur la page du site du ministère de l’intérieur. Les projets doivent être adressés, au plus tard le 15 janvier 2019 minuit inclus.

Qui gère Volont’R ?

L’agence du service civique (ASC)

Au niveau national, c’est l’agence du service civique, rattaché au ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, qui est chargée de piloter le service civique. L’ASC délivre les agréments nationaux aux structures qui souhaitent accueillir des volontaires. Toutes les offres de mission de service civique figurent sur le site de l’agence du service civique.

Les DDCS et DRJSCS

Au niveau territorial, les services de l’État compétents sont les directions de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) et les directions départementales de la cohésion sociale (DDCS), parce qu’ils sont les relais territoriaux de l’agence du service civique. Au sein des DDCS et DRJSCS, des référents Service Civique sont des référents utiles pour vos questions.

Consultez la liste de vos référents en régions et départements.

L’Agence des Services et de Paiement

Concernant le paiement des indemnités des volontaires, c’est l’Agence des Services et de Paiement qui est compétente. Elle est aussi compétente pour le versement de l’aide accordée aux organismes d’accueil au titre de la formation civique et citoyenne (volet théorique).

La délégation interministérielle pour l’accueil et l’intégration des réfugiés (DIAIR)

La DIAIR coordonne au niveau national le grand programme Volont’R. Annoncé à l’été 2017 dans le plan d’action pour garantir le droit d’asile et mieux maîtriser les flux migratoires, un délégué interministériel chargé de l’accueil et de l’intégration des réfugiés a été institué auprès du ministre de l’Intérieur. Celui-ci a pour mission de participer à la définition et à l’animation de la politique d’accueil et d’intégration des réfugiés.
Les principaux domaines d’intervention de la Délégation sont :

  • la maîtrise de la langue française
  • l’accès au logement
  • l’accès à l’emploi et à la formation professionnelle
  • l’accès aux droits
  • la prise en charge sanitaire et sociale
  • l’accès à l’éducation et à la culture
  • l’accompagnement du changement de regard de la société française sur les migrations

Le Délégué assure une coordination et une mobilisation des acteurs à tous les niveaux : administration centrale ou déconcentrée, collectivités territoriales, associations, société civile et des réfugiés.

Qui propose des missions de service civique ?

  • Pour « Volont’R jeunes », il revient aux organismes d’accueil de proposer des missions dans le cadre de leur propre agrément ;
  • Pour « Volont’R réfugiés », un appel à projet permettra de désigner un ou plusieurs porteurs qui assureront le recrutement, la formation et les cours de français des volontaires réfugiés.

Quelles tâches peuvent être confiées aux « Volont’R jeunes » ?

Un fiche de mission recense les activités qu’un « Volont’R jeune » peut exercer en tant que médiateur culturel et social et vise à accompagner les organismes d’accueil dans la rédaction d’une fiche mission de service civique.

Télécharger la fiche de mission : Format PDF | Format Word

Quelles tâches peuvent être confiées aux « Volont’R réfugiés » ?

Les « Volont’R réfugiés » mènent des missions d’intérêt général créatrices de lien social et facteur d’intégration dans la société française. Parmi les neuf grandes thématiques de missions reconnues prioritaires pour la Nation, les « Volont’R réfugiés » exercent prioritairement des missions de culture et de loisirs, d’éducation pour tous, d’environnement, de mémoire et de citoyenneté, de solidarité, de sport et ce afin de faciliter leur émancipation et leur inclusion dans la société française. Les missions sont aussi l’opportunité pour les réfugiés de valoriser leurs compétences, notamment linguistiques.

Quelles sont les conditions pour être volontaire en service civique ?

Le volontaire effectuant une mission dans le cadre de Volont’R doit être majeur et avoir entre 18 et 25 ans et posséder la nationalité française, ou celle d’un Etat membre de l’Union européenne ou de l’espace économique européen, ou réfugié ou justifier d’un séjour régulier en France depuis plus d’un an sous couvert de certains titres de séjour.

Aucune autre condition n’est requise ; en particulier, des pré-requis en termes de formation, de compétences particulières, d’expériences professionnelles ou bénévoles préalables ne peuvent être exigés. Ce sont les savoirs-être et la motivation qui prévalent.

Le candidat est étranger, est-ce que je peux l’engager en service civique ?

Le Service Civique est ouvert sans conditions aux ressortissants d’un pays de l’Union Européenne ou de l’Espace Économique Européen et aux réfugiés. Pour les jeunes originaires d’autres pays, s’engager dans un service civique nécessite d’avoir séjourné de manière régulière sur le territoire depuis plus d’un an et être détenteur de l’un des documents suivants :

  • une carte de séjour temporaire portant la mention « scientifique »;
  • une carte de séjour temporaire portant la mention « profession artistique et culturelle »;
  • une carte de séjour temporaire autorisant l’exercice d’une activité professionnelle, sauf s’agissant des saisonniers ;
  • une carte de séjour temporaire portant la mention « vie privée et familiale », sauf dans le cas où elle est liée à un problème de santé ;
  • une carte de résident portant la mention « résident de longue durée-CE » ;
  • ou une carte de séjour résident.

A contrario, sont exclus du dispositif les étrangers hors Union Européenne, même résidant sur le territoire depuis plus d’un an, détenteurs de documents de séjour précaires et de courte durée, tels que les autorisations provisoires de séjour et les récépissés, ainsi que celles des cartes de séjour correspondant à des séjours par nature non durables (saisonniers, travailleurs temporaires, étudiants, etc.).

Est-ce qu’une personne réfugiée peut mener une mission de service civique ?

Oui. Les réfugiés statutaires et bénéficiaires de la protection subsidiaire sont éligibles au service civique sans condition de durée préalable de séjour en France (article L. 120-4 3° du code du service national).

Le récépissé de reconnaissance d’une protection internationale délivrée par Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides (OFPRA) ou par la Cour Nationale du Droit d’Asile (CNDA) permet d’accéder au service civique au même titre que les titres de séjour délivrés suite à l’obtention de ce statut (carte de résident de plein droit réfugié, titre de séjour vie privée et familiale pour les bénéficiaires de la protection subsidiaire).

Le candidat est en situation de handicap, est-ce que je peux l’engager ?

Oui, tout à fait et ce jusqu’à la veille de ses 31 ans. L’indemnité de service civique est intégralement cumulable avec l’Allocation pour adulte handicapé (AAH). Par ailleurs, le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) peut attribuer des aides aux organismes d’accueil pour rendre accessibles les missions de service civique aux jeunes en situation de handicap.

Est-ce qu’un mineur peut effectuer un service civique ?

Non, pas dans le cadre du grand programme Volont’R.

Est-ce qu’un mineur non accompagné peut effectuer un service civique ?

Non. Pour plus d’information sur le service civique pour les mineurs, nous vous invitons à consulter la FAQ de l’agence du service civique.

Si vous n’avez trouvé de réponse à vos questions ou de mission adaptée…

Envoyez-nous votre question ou demande

12 + 5 =